Le Japon des régions

La diversité culturelle

Accueil » Le Japon des régions

Le patrimoine culturel géographique du Japon

Un Archipel de contrastes

Hokkaido

La beauté sauvage

Etang bleu Kaminoko-ike, Hokkaido

Hokkaido regroupe plusieurs des plus beaux paysages naturels du Japon et est notamment célèbre pour ses stations de ski. Cette île est la deuxième plus grande, après l’île de Honshu.

Les étés y sont frais et les hivers y sont plus intenses que dans le reste du pays.

Forêts, montagnes, volcans et de nombreux lacs définissent le paysage de rêve d’Hokkaido. Sapporo est la ville la plus importante de cette île et est célèbre pour son festival de neige (le Yuki Matsuri), la bière locale et Odori Koen Park (l’un des parcs naturels les plus spectaculaires du Japon).

Il y a beaucoup de parcs, ainsi que de grandes falaises, des paysages escarpés et des forêts vierges qui captivent tous ceux qui y font un tour.

On aime

Le bleu magnifique et mystérieux de l’étang de Kaminoko (étang de l’enfant de Dieu) à Kiyosato.

Tohoku

Le paradis naturel

Chars coloré du Nebuta Matsuri, Aomori

Au nord-ouest de l’île de Honshu se trouve le Tohoku, une région entourée de montagnes et composée de 6 préfectures.

Tokohu est connue pour ses festivals d’été, ses rues pittoresques et les fabuleux onsen qui s’y trouvent.

En outre, c’est une excellente destination pour voir des cerisiers en fleurs au printemps.

L’île de Matsushima, le village de Ginzan Onsen, la piste de ski Appi Kogen, le lac Towada et les villes de Hachimantai et Kakunodatesont sont quelques-uns des endroits les plus touristiques et les plus beaux de la région du Tohoku.

On aime

Un de ses festivals très populaires, le festival Nebuta Matsuri à Aomori.

Kanto

La vaste plaine

Les trois singes sages de Toshogu, Nikko

Kanto est la région où se trouve Tokyo, ce qui en fait la plus connue du pays. C’est aussi la région la plus peuplée de tout le Japon et se compose de 7 préfectures.

En raison de sa situation géographique, le Kanto a des paysages variés, allant d’un Tokyo moderne (gratte-ciel et technologies), aux villes environnantes (traditions, temples et sanctuaires).

La région abrite certains des sites les plus touristiques du Japon, dont shibuya crossing, le palais impérial, Senso-ji, Hakone (le lac Ashi et un téléphérique qui passe au-dessus d’une zone volcanique active), la région des Cinq Lacs du Mont Fuji, Yokohama et Kamakura. Il serait trop long de tout référencer, il y en a bien plus !

On aime

Nikko wo mimizushite « kekkō » to iu na. ou « Ne dites pas ‘magnifique’ avant d’avoir vu Nikko ».

Chubu

Entre mer et montagne

Au sommet du Mont Fuji au soleil levant

La région de Chubu couvre toute la région centrale de l’île de Honshu et est composé de 8 préfectures.

C’est l’une des zones regroupant les plus grands sommets du Japon, dont le célèbre mont Fuji qui est en réalité une montagne composée de trois volcans qui se trouvent les uns sur les autres.

Gifu est l’une des préfectures les plus touristiques de Chubu où vous pouvez y visiter de petites villes, comme Takayama.

Il y a beaucoup de temples d’ordre historique, culturel et spirituel, il y a également plusieurs musées intéressants comme celui de Toyota par exemple, le château de Nagoya et le plus grand point de vente du Japon appelé Gotemba Premium Outlets.

On aime

Toutes escapades autour du Mont Fuji.

Kansai

Le cœur spirituel

Le château de Himeji

La région du Kansai est située dans le centre-ouest de l’île de Honshu et est la deuxième région attirant le plus de touristes. Composé de 7 préfectures, Kansai abrite les célèbres villes de Kyoto, Osaka, Nara, Kobe et Himeji.

Kansai est une ancienne région qui a vécu son âge d’or lorsque Kyoto était la capitale du Japon.

Parmi les endroits les plus importants il y a les temples de Kyoto, tels que le Pavillon d’Or (Kinkakuji), Ginkakuji et Kiyomizudera, bien qu’il y en ait beaucoup d’autres Kyoto est une ville traditionnelle où l’on peut voir défiler des geishas et de maikos dans ses rues.

Nara est célèbre pour ses cerfs se trouvant dans un état semi-sauvage et réclamant de la nourriture à tout promeneur passant dans les environs.

Kobe, en plus de son magnifique port, est reconnue pour le wagyu – l’une des viandes les plus délicieuses et les plus chères au monde.

Osaka est célèbre pour sa bonne nourriture, sa street food, mais également pour ses parcs.

On aime

Himeji et son célèbre château du héron blanc.

Chugoku

La sous-estimée

Oki Momo Dome, Shimane

Chugoku est situé à l’ouest de l’île de Honshu et est une des régions les plus boudées par les touristes. Pourtant, il y a des lieux d’une grande importance historique et culturelle, comme le mémorial de la paix d’Hiroshima et le Dôme de Genbaku (un site appartenant au patrimoine mondial de l’UNESCO).

Hiroshima n’est pas seulement la ville la plus connue de Chugoku, en périphérie de cette région il y a un autre joyau touristique de grande valeur : l’île de Miyajima.

S’y trouve des lieux et monuments uniques, ainsi que des ponts et des salles dédiées à diverses déités du bouddhisme, mais c’est son torii rouge qui représente l’un des symboles les plus emblématiques de Miyajima.

Le mont Misen est l’autre endroit important de l’île, les gens l’escaladent souvent après avoir visité le complexe du sanctuaire afin d’y obtenir des vues spectaculaires de l’île jusqu’à Hiroshima au loin.

On aime

Ushi-zumo ou combats de taureaux des îles Oki.

Shikoku

Le charme authentique

Sanctuaire Kotohira-gu, Kagawa

La région de Shikoku est la plus petite des 8 régions japonaises, mais elle peut se targuer d’une nature et d’une culture incroyablement riches. Elle se compose de 4 préfectures et de quelques petits archipels adjacents.

C’est la toile de fond de classiques littéraires et de chemins de pèlerinage anciens. Sa plus grande attraction touristique est la route des 88 temples bouddhistes, un itinéraire très respecté par les Japonais et composé de 1200 km de pèlerinage.

Shikoku est une région d’une grande beauté naturelle, avec des paysages uniques où il est possible de se sentir partie intégrante de la nature.

Matsuyama, la plus grande ville de l’île, est célèbre pour le Dogo Onsen, l’un des onsens les plus anciens et les plus représentatifs du Japon.

On aime

Les 785 marches pour accéder à la vue magnifique du sanctuaire Kotohira-gu de Kagawa.

Kyushu

L’île volcanique

Gorges Takachiho et cascade, Kyushu

L’île Goto, Iki et Tsushima font partie des sites les plus visités, ainsi que la ville de Fukuoka.

Nagasaki, souvent ignoré par les touristes occidentaux, n’en reste pas moins une ville magnifique baignant dans un calme et une nature apaisante.

Le Kyushu représente un paysage extrêmement varié mais est, sans aucun doute, populaire pour ses plages et onsens.

C’est l’une des régions du Japon regroupant le plus de sites naturels, les amoureux de la nature y sont par conséquent comblés.

Se situant dans le sud du pays, le climat y est parfois rude, notamment l’été.

On aime

Les gorges de Takachiho, un écrin naturel d’exception.

Okinawa

Le Japon tropicale

Composé de 161 îles, Okinawa est surtout réputé pour ses plages paradisiaques d’une grande beauté.

A cela, il faut rajouter aussi sa grande concentration de centenaires qui en fait l’un des leaders mondiaux de la longévité.

Okinawa propose une variété de festivals pour chaque saison comprenant des festivals pour accueillir les esprits des ancêtres, des festivals pour souhaiter une bonne récolte et une pêche abondante, et aussi des festivals pour éloigner les ravageurs.

Les arts de la scène et la musique font également partie des incontournables de la vie locale et sont répandus sur l’ensemble du Japon.

On aime

La baie pittoresque de Nagura de l’Île Ishigaki.